L'école dans le pré

L'école dans le pré

Chambres d'hôtes écologiques à Saint-Pierreville en plein coeur de l'Ardèche

L’Ardèche : de bonnes raisons pour venir y passer quelques jours maintenant

La châtaigne

La châtaigne

La rentrée vous déprime et vous rêvez déjà de repartir ? L’Ardèche vous accueille : son climat clément, sa douceur de vivre, ses paysages, ses saveurs… Tout pour vous faire oublier les petits tracas du quotidien. D’ailleurs, nous en profitons bien !

L’Ardèche est le pays idéal pour les randonnées de tous niveaux. Ce matin, sous le soleil et par une température douce, nous avons enfilé nos chaussures pour une petite ballade sous les châtaigniers.  Dans quelques jours commencera la récolte des précieux et délicieux fruits de cet arbre si important pour les gens de la région. Ce n’est pas un hasard si le châtaigner a été longtemps surnommé “arbre à pain” : la châtaigne permet de nourrir aussi bien les hommes que les animaux, que se soit par sa transformation en farine ou bien mangée telle qu’elle, après un peu de préparation bien sûr. Nous avons donc profité de l’ombre des arbres aux feuilles encore vertes et aux branches lourdes de fruits.

Après quelques centaines de mètres sur la route qui passe devant la maison, nous empruntons un ancien chemin qui était utilisé autrefois pour accéder aux nombreuses parcelles agricoles alentours.

Route ombragée près d'Aizac

Route ombragée près d’Aizac

Chemin sous les châtaigniers

Chemin sous les châtaigniers

Nous profitons d’une fraîcheur agréable et apaisante. Ces anciens chemins, appelés calades, étaient souvent pavés et bordés de pierre lorsqu’ils ne longeaient pas de terrasse (ou faysse, ou encore faïsse). L’entretien régulier des calades et des faysses nécessitait beaucoup de travail, à cause principalement des intempéries et des animaux, comme les sangliers par exemple. Aujourd’hui, nombre de ces ouvrages sont endommagés ou en mauvais état. La mécanisation de l’agriculture nécessitant des parcelles accessibles aux machines et la faible rentabilité des cultures en terrasse ont en effet contribué à l’abandon progressif des lieux de passage et de plantation. Heureusement, plusieurs associations contribuent à restaurer ce patrimoine.

Terrasses laissées à l'abandon

Terrasses laissées à l’abandon

Calade

Calade

En chemin, nous tombons nez-à-nez avec la reine des lieux : la châtaigne. Un châtaignier paresseux laisse pendre mollement une branche au milieu du chemin, avec à son extrémité une grappe de bogues en train de s’ouvrir.

Châtaignes dans leur bogue

Châtaignes dans leur bogue

Comme tous les fruits mûrs, les bogues commencent à s’ouvrir pour laisser entrevoir leur précieux contenu : les graines ! Eh oui : plantez une châtaigne dans le sol et vous aurez une chance de voir pousser un châtaignier, mais si vous enterrez une pomme…

3 châtaignes dans une bogue

3 châtaignes dans une bogue

Les ardéchois ont raison d’être fiers de leurs châtaignes. Elles sont belles et généreuses, et délicieuses ! Naturelles ou glacées, chaudes ou froides, entières, en morceau ou en crème, elles ont un goût que n’ont pas celles provenant d’Italie qui inondent le marché sous forme de marrons glacés au moment des fêtes de Noël. Ils aiment tellement la châtaigne qu’ils la fêtent tous les ans à la même époque : ce sont les Castagnades d’Automne. Alors, méfiez-vous des imitations !

Nous n’avons pas cueilli ces châtaignes, nous n’en avons pas ramassée non plus. La châtaigne est toujours une source importante de revenus pour de nombreuses personnes. Ceux qui agrémentent leurs revenus par la revente de ces fruits entretiennent leurs parcelles. D’ailleurs, nous avons remarqué plusieurs terrasses bien propres et dégagées pour recevoir les filets qui serviront à ramasser les châtaignes.

Terrasses dégagées pour la récolte des châtaignes

Terrasses dégagées pour la récolte des châtaignes

Il est très important de respecter le travail des autres. Alors, si vous vous promenez à proximité des châtaigniers, sachez que vous serez bien vus par les habitants si vous vous contentez de toucher avec les yeux.

Les châtaignes dans les arbres ou au sol appartiennent au propriétaire du terrain

Les châtaignes dans les arbres ou au sol appartiennent au propriétaire du terrain

Nous reprenons notre chemin et nous arrivons sur un pont en pierre, comme il en existe de nombreux en Ardèche.

Pont en pierres

Pont en pierres

Les jeunes volcans d’Ardèche, qui ont aidés à modeler le paysage, sont généreux en sources. Plusieurs d’entre elles, les gazeuses notamment comme la Reine des Basaltes ou l’Eau de Vals, sont captées et embouteillées pour être vendues dans les supérettes locales et les super-marchés nationaux. Les eaux des sources sont bien souvent d’une très bonne qualité, comme en témoigne la présence à proximité de fougères “capillaires“, bio-indicateur assez fiable.

Capillaires

Capillaires

Une source parmi beaucoup d'autres en Ardèche des Volcans

Une source parmi beaucoup d’autres en Ardèche des Volcans

On trouve aussi parfois à côté des résurgences des bols ou des tasses laissées là pour permettre aux  promeneurs d’étancher leur soif.

Nous continuons notre chemin, pour rentrer chez nous pour travailler sur notre projet qui nous tient tant à cœur. Nous profitons de la vue, au-dessus de nos têtes comme à nos pieds.

Une maison dans les châtaigniers près d'Aizac

Une maison dans les châtaigniers près d’Aizac

Des fleurs sur le chemin près d'Aizac

Des fleurs sur le chemin près d’Aizac

Il nous reste de nombreux chemins à parcourir et de nombreux endroits à découvrir.

Balise de chemin en Ardèche des Volcans

Balise de chemin en Ardèche des Volcans

Venez nous accompagner et profiter de ces paysages.

A bientôt. L’Ardèche vous attend.

Amitiès d'Ardèche

Amitiès d’Ardèche

One Response to L’Ardèche : de bonnes raisons pour venir y passer quelques jours maintenant

  1. Merci pour cette article

    Permalink

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong> 

%d blogueurs aiment cette page :